2008 VHR M1 Orange

le VHR vient rouler sur la plus grande piste de France pendant la première course du club « nouvelle version »!

208 photos de la course

[picasaView album=’AutoRC15eOrangeCoupeDeLaLigue10′]

https://photos.google.com/album/AF1QipPy8K7_Sw0PtBhFHyNRznrKvJu7VwQXPlSw32f5

Résumé

Salut à tous,

En attendant le 2CM Yankee Challenge, Dimanche dernier s’est déroulée sur la piste d’Orange dans le Vaucluse, la première manche du Challenge VHR ¼ .
VHR pour véhicules historiques radiocommandés, challenge ouvert à tout passionné d’échelle ¼, organisé par le club Villeneuv’ Modèls, en parallèle des courses régionales 1/5ème des ligues 10 et 13.
Se sont donc 7 des 11 pilotes ¼ que compte le club Villeneuv’ Modèls qui se sont retrouvés en ce Dimanche matin ensoleillé.
Dans les stands on pouvait rencontrer 3 Porsches, 2 versions racing avec moteurs F7 et une toute première version, dont le châssis impax a été remplacé par une plaque d’alu, mais toujours motorisée par la KT12 Kawa. Quand je vous disais véhicules historiques…
On trouvait également la BMW de notre sympathique concurent Suisse, avec trains FVR et motorisée par un Zénoah G2D. La particularité de cette voiture est de disposer d’une carrosserie entièrement réalisée à la main en fibre de verre par son pilote, du bien beau travail.
Moins encombrante que ses consoeurs, mais tout aussi performante, on pouvait voir une Mini. Petite entorse à la version commerciale, celle-ci dispose d’un train avant de 596 plus efficace, le reste de la mécanique est lui d’origine.
Une Venturi ensuite, carrossée pour l’occasion par une Bugatti, la Venturi étant soigneusement remisée dans l’attente du 2CM Yankee Challenge. Particularités de cette auto, elle dispose d’un train arrière de 596 élargi et d’un Zénoah RC230 particulièrement véloce.
Et pour terminer, une 5 turbo dans le plus pur style FVR, du châssis Tecma aux trains à basculeurs, motorisée par un Solo.

Si la piste d’Orange a maintenant quelques années, le club qui en assure aujourd’hui l’exploitation est tout nouveau, c’était d’ailleurs sa première organisation. Ceci expliquant peut-être cela, le taux de participation des pilotes 1/5ème était plutôt faible, les ¼ étaient plus nombreux que les 1/5ème Open
La journée s’est donc déroulée de la manière suivante : 4 manches de qualifications de 10mn le matin pour chacune des catégories et 3 manches de finale de 10 mn l’après-midi pour les ¼, intercaclées avant, entre et après la finale Formule France 1/5ème et la finale Open, de 35 et 30 mn chacunes.
Que dire du déroulement global de cette première manche, si ce n’est que tout le monde s’est bien amusé !
Une organisation réussie, peu de casse, pas mal de mécanique, beaucoup de discussions, un réel fairplay et des voitures qui roulent !

Ce qui est le plus frappant, c’est l’engouement que suscite toujours l’échelle ¼ chez les spectateurs et, contre toute attente, chez les pilotes 1/5ème qui pour certains ne connaissent même pas jusqu’à l’existence de ces modèles…
Et même les plus récalcitrants, finissent par admettre, à contre coeur parfois, que 10ans après le ¼ ça roule quand même encore fort ! Comme quoi…

Dans les stands


En Suisse le climat est rude ! Même pour faire du modèle réduit il est nécessaire de monter des clous !

« Bon là c’est sûr aujourd’hui les clous j’en aurai pas besoin… »

Photo de famille : De gauche à droite Luc, Alessandro, Frédéric, Bernard, Brice, Gérard et Patrick.

Brice

Laisser un commentaire