FUCHS

article RC Racing Cars N°10 janvier 1995

Constructeur allemand de voitures 1:4 et 1:5

Ferrari Fuchs 1/4 et Opel Lautenbacher 1/5 : L’autre voie!

A force de se voir réguliè­rement dominé par les spé­cialistes Français du 1/4, les fabricants germains se sont rebiffé! Résultat : des châssis qui s’allègent, qui s’affinent tout en conservant deux principes de base : un moteur d’homme et une construction intégralement métallique…

De la belle ouvrage

Ça pour du beau boulot, c’est du beau bou­lot! Fraisage, usinage parfait, pièces mono­blocs, anodisations fines, omniprésence d’aluminium et d’acier, avant même de juger de la performance, la conception de cette Fuchs a perdu de sa grossièreté et à gagné une finesse et un poids que l’on ne lui connaissait pas. 15 Kg d’origine et moins de 14 kg en version allégée, certaines voitures du CF arrivent à ce poids….

Une architecture clas­sique

Autant qu’elle puisse l’être sur une telle voi­ture, l’architecture de cette Fuchs est vrai­ment classique : la géométrie est correcte sans plus (c’est déjà pas mal) et les amortis­seurs sont bien positionnés. Tout ou à peu près est réglable et l’omniprésence de rotules métalliques choque autant que rassure.


Mixte

Rien à voir avec l’école du rejeton, ici on parle de la transmission de cette belle Allemande qui utilise un système mixte cour­roie/chaîne. L’embrayage attaque donc une courroie qui reçoit un tendeur alors qu’une chaîne transmet la puissance jusqu’au diffé­rentiel. Quatre disques s’occupent de ralentir la bête, dont deux à l’avant, mordu par des plaquettes garnies de Ferodo.

Jusqu’à 6 CV! Voire même plus…

C’est le coeur de cette voiture : le Mathe 30 cc, disponible aussi en 25 et 23cc… C’est un monstre, construit comme un 3,5cc! Culassé d’origine, chemisé, muni d’une admission par valve rotative, carbu de 13, ce moteur souffrait d’un caractère… particulier qui le rendait très sensible à la chauffe.
Monsieur Mathé s’est penché sur à peu près tout et nous a concocté le retour du monstre. Nouvel ajustement de l’ensemble chemise piston, nouveaux segments, nouveau capo­tage, nouveau réso, de quoi normalement faire disparaître les problèmes dûs à la cha­leur.
Côté puissance, la version préparée peut monter à 6 CV…. mais en faisant parler sous la torture les pilotes usine Mathé, ils nous
ont avoué que leur moteur avoisinait les 7 CV Chuuut!

1)Le Mathé 30cc, un coeur gros comme ça! Notez la fixation du réso… Comme en moto! Rhaaa…
2)Transmission par chaîne, diff garanti 3 ans, barre antiroulis et frein en sortie de diff, du top à tous les étages.
3)Porte-moyeu taillé dans la masse!
4)Notez les plaquettes garnies de Ferodo.

Garantie

Chez Fuchs, on est sûr de son matos : du
coup moteur (1 an), et diff (3ans) sont garantis par le constructeur. Bigre, il ne manque­rait plus qu’il nous garantissent les pneus PMT (qui ne sont plus gonflables)…

Fiche Technique
Marque Fuchs
Modèle Ferrari F40
Motorisation Thermique Mathé 30cc
Echelle Piste 1/4
Châssis tout alu
Transmission mixte courroie/chaîne
Différentiel un, à pignons
Suspensions Av triangles, ressorts amortisseurs
Suspensions Arr triangles, ressorts amortisseurs
Présentation prémontée
Prix maxi 19000 F env

Carbone!

Tout est réglable dans tous les sens…
La voiture qui nous a été donné d’essayer était la version course, équipée d’un châssis tout carbone et du gros moteur. Pour être honnête avec vous, notre prise en mains ne pourra pas être considérée comme un test, il serait bien prétentieux de juger des performances de cette voiture sur les quelques heures passées avec elle. Les seuls ensei­gnements que l’on peut tirer de ces quelques tours de roues sont une puissance moteur impressionnante et un comporte­ment relativement sous vireur, les pneus avant avait énormément de mal à chauffer (normal au mois de Décembre!). Yo, il n’em­pêche que bien décorée, les carrosseries ont une sacrée gueule qui nous fait d’autant plus regretter les monstres que produisent les
pilotes de ces autos vues à Stuttgart. Les châssis germains ont bien gagné en finesse et en élégance, alors pourquoi pas leur pilotes…

Ils sont fous! (lauterbacher)

calibra lauterbacher

On en a aussi en France des comme ca : il se font plaisir et nous font plaisir en construi­sant des voitures tout alu avec quelques astuces que seuls ceux qui ne vivent pas vraiment dans le même monde que nous peuvent imaginer entre deux idées farfelues. Cette Lautenbacher répond à peu près à cela. Du coup, on retrouve de l’alu, des rotules métalliques, un châssis en alumi­nium, une transmission par courroie, une commande de frein et de gaz sur la même tringle, une option variateur (comme les mobylettes) un réso taillé dans la masse (ils sont vraiment fous…). Le moteur est Italien et reçoit une culasse rapportée. Les jantes sont elles aussi en aluminium et reçoivent des pneus en caoutchouc.
Allez, des photos pour cette voiture équipée d’une coupure moteur (option) commandé par la radio que nous n’avons malheureuse­ment pas pu essayer à cause d’un carbu capricieux…

Fiche Technique

Marque Lautenbacher
Modèle Opel Calibra
Motorisation Thermique 25cc
Echelle Piste 1/5
Châssis tout alu
Transmission courroies
Différentiel un, à pignons
Suspensions Av triangles, ressorts amortisseurs
Suspensions Arr triangles, ressorts amortisseurs
Présentation prémontée
Prix maxi 12000 F env

calibra lauterbacher 1:5

1)Le châssis est constitué d’une poutre en alu protégée par une coque en nylon mou­lée.
2)Le moteur est italien, issu d’une débroussailleuse, équipé d’une culasse rap­portée. Notez le superbe venturi en alu et le réso taillé dans la masse!
3)Les jantes sont en aluminium… Très belles.
4)Cet allumage électronique avec avance variable, va bientôt donner du « niak » aux moteurs deux temps utilisés dans les voi­tures au quart et au 1/5, il va être distribué en France, tous comme ces deux voitures, par Outils Scop.